Slideshow Image 1 Slideshow Image 2 Slideshow Image 3 Slideshow Image 4 Slideshow Image 5

Taille du texte : Reduire la taille du texte - Augmenter la taille du texte

Publications

MONTRICOUX
Pages d’histoire et Reflets du passé

Présenté par son auteur, à la mairie de Montricoux le 5 juillet 2008, en présence de madame Pern-Savignac, maire de Montricoux, d’André Lacombe, de madame Anne-Marie Delhours, commerçante qui est à l’origine de ce projet et de nombreux habitants, le livre de Michel Ferrer connaît à juste titre un réel succès.
En effet, en dehors de publications très anciennes, aucun ouvrage dédié essentiellement à notre commune n’avait vu le jour.
Ce livre très complet retrace au travers de ses 170 pages et de nombreuses illustrations, les épisodes marquants de l’histoire de la vieille cité, de la préhistoire à nos jours, évoquant ses monuments, ses églises, son économie, l’épopée du chemin de fer et ses artistes peintres, Louis Cazottes et Marcel Lenoir.
Mémoire vivante de Saint-Antonin Noble Val, son village natal, Michel Ferrer, Président-Fondateur de la Compagnie des Ecrivains de Tarn-et-Garonne est non seulement un écrivain aguerri mais aussi un poète authentique à qui nous devons aujourd’hui plus de quarante ouvrages.


Devoir de mémoire Cabertat :
Des hommes, un maquis, une histoire…

Sorti à l’occasion du 65ème anniversaire de l’attaque du maquis de Cabertat par les forces d’occupation le 20 juin 1944, cet ouvrage de 220 pages qui comporte 141 photos est le fruit d’un long et minutieux travail de recherche. Cabertat ce n’est pas simplement l’histoire d’un maquis, c’est surtout l’histoire de ces combattants qui ont choisi de lutter dans la clandestinité pour que la France retrouve liberté et dignité. Cabertat, c’est un hommage à toutes celles et ceux qui ont donné leur vie dans des conditions souvent tragiques parce qu’ils avaient osé montrer leur attachement à la France et à ses valeurs républicaines.
Au fil du temps, j’ai compris que si nous avions la chance de vivre en paix, nous le devions au sacrifice de toutes ces vies. Mais j’ai aussi pensé que lorsque les Anciens, ceux qui ont connu cette période, auraient disparu, le souvenir s’estomperait peut être jusqu’à l’oubli. C’est ce qui m’a décidé à faire mien ce devoir de mémoire, indispensable pour perpétuer le souvenir, l’Histoire.
Cet ouvrage, que je présente aujourd’hui en toute modestie, est l’aboutissement de ce devoir de mémoire… pour les générations futures.
Combattants volontaires ou victimes innocentes, ils sont morts pour que nous puissions vivre libres.
Nous avons désormais le devoir de maintenir leurs noms dans la lumière.
Les oublier, ce serait les assassiner une seconde fois !


MONTRICOUX
De la belle époque à nos jours

Dans ce livre, sorti en 2010, Diègo Lara nous propose une rétrospective iconographique sur le village de Montricoux. Au travers de 234 illustrations commentées, il nous fait découvrir une partie du patrimoine architectural ainsi que de véritables tranches de la vie quotidienne de nos anciens, il y présente aussi, quelques personnalités parmi les plus marquantes de la petite cité médiévale.

Véritable album du temps qui passe, cet ouvrage, dont les pages se tournent avec émoi et curiosité, nous transporte au cœur pittoresque de ce village dont certains bâtiments évoquent un passé chargé d’histoire.

Personnage discret et attachant, Diègo Lara, grand amoureux du village de Montricoux qui l’a vu grandir, est avant tout un collectionneur émérite qui a su au fil du temps réunir avec passion, une remarquable collection d’œuvres d’art, de cartes postales et de documents dont la richesse témoigne de son attachement à notre terroir.


«Chroniques au fil des eaux» de Pierre-Yves Girard

Editeur à compte d’auteur d’un recueil de Contes et Nouvelles choisis dans l’œuvre de son beau-père Georges Linières décédé en 1994. Ceux qui ont eu la chance de le connaître n’ont pas oublié le maître d’école hors pair qu’il était, tant par l’enseignement des connaissances qu’il dispensait avec ferveur que par son humanisme, son exemplaire pédagogie.
Ces textes épiques, truculents, burlesques, émouvants, d’une délicieuse fraîcheur, racontent des histoires dans son village de naissance, Saint-Antonin-Noble-Val, dans une ode à la nature et à l’Aveyron. Des fêtes d’antan à Sylvette en terminant par le Vieil homme des Sardanes, dédié à sa fille, les personnages entrent en scène avec virtuosité et vous plongent dans les supercheries de l’enfance d’un autre siècle, avec une liberté de ton et d’observation. Vraisemblablement vraies, de façon allègre, elles réveillent avec merveille la mémoire nostalgique du lecteur, l’entraînent comme par magie dans une sarabande enfantine, espiègle, malicieuse et ingénieuse.

Ces nouvelles régionalistes, à moitié vraies (« ce qui est beaucoup pour des contes méridionaux » sic) sont centrées sur la vie des habitants de la vallée de l’Aveyron entre St Antonin et Montricoux.
La verve méridionale réjouira les lecteurs et les pêcheurs se reconnaîtront dans ces récits.

Le livre est en vente au prix de 12 Euros dans les dépôts de presse et librairies de la région. On peut le consulter à la médiathèque de Montricoux
Il peut être expédié directement (port gratuit) auprès de l’éditeur.
Tél : 09 71 20 50 22/ port : 06 29 57 40 82 mail : tontonpyg@orange.fr


MONTRICOUX
« Montricoux, mon village ! »
Dans son premier ouvrage « Cabertat, des hommes, un maquis, une histoire» sorti en juin 2009, André Lacombe nous faisait revivre l’épopée héroïque de ces combattants de l’ombre que furent les résistants pendant l’occupation allemande. Avec son deuxième ouvrage intitulé « Montricoux, mon village ! » sorti le 15 juin dernier, l’auteur nous fait découvrir plusieurs aspects de son village natal.
« Par ce titre évocateur, j’ai tout simplement voulu souligner mon attachement à ce village dans lequel je suis né, dans lequel j’ai grandi et dans lequel j’ai la chance de vivre. J’aurai pu, tout aussi bien, appeler ce livre : Montricoux, c’est ma vie !
Montricoux, mon village ! Où, chaque pierre, chaque ruelle, chaque recoin, me parlent, mes premières larmes, mes premiers tourments, mes premières craintes mais aussi mes plus grandes joies et hélas, mes plus grandes peines !
Dans cet ouvrage, ce n’est pas l’histoire de Montricoux que j’ai voulu relater, c’est tout simplement une somme d’informations plus ou moins récentes, parfois historiques, sur la vie de la commune de Montricoux et de ses habitants.
J’ai reproduis un certain nombre d’extraits de textes puisés, directement, dans des documents anciens. J’aurai pu me contenter de m’en inspirer ou de les interpréter, mais j’ai fait le choix de les livrer tels quels, non seulement pour authentifier mon propos mais aussi pour rendre hommage à ceux qui furent les acteurs de la vie communale à un moment donné et qui ont, ainsi, contribué à écrire une partie de l’Histoire de notre commune.

Ce livre s’adresse à tous ceux qui connaissent Montricoux, ceux qui y sont nés, ceux qui y vivent, ceux qui aiment ce village mais également à tous ceux qui voudraient le découvrir.
Pour réaliser ce modeste travail, j’ai compulsé, non pas des dizaines, ni des centaines mais des milliers de documents. Je me suis plongé dans les archives, avec passion et enthousiasme, pour en extraire le maximum.
Quel bonheur de découvrir certains aspects du patrimoine communal !
Que d’émotions de faire revivre en quelques mots, le patriotisme de certains habitants, notamment, au lendemain de la Révolution Française, comme ce serment du 30 septembre 1792 : « Je jure d’être fidèle à la nation et de maintenir de tout mon pouvoir la liberté et l’égalité ou de mourir à mon poste ».
Je n’ai pas la prétention d’être un historien et encore moins un écrivain, je suis, simplement, un passionné qui se permet de prendre la plume pour coucher sur le papier le fruit de ses différentes recherches. Avec pour seule ambition que les lecteurs prennent autant de plaisir en parcourant cet ouvrage que j’en ai eu moi-même en le réalisant ».
Ce bel ouvrage au sommaire riche et varié, divisé en cinq chapitres nous transporte au cœur de la vie même de la petite cité depuis la Révolution jusqu’à nos jours, au fil de 496 pages et d’un bon nombre d’illustrations, dont certaines étaient jusqu’ici inédites.

Newsletter

ChargementChargement